11 Nov 2016
Partager:
Catégories
Google Adwords
TV Ad-syncing

TV Ad-syncing

Qui de nos jours ne se laisse pas séduire par l’utilisation de son téléphone ou de sa tablette pendant qu’il regarde la télévision? Que ce soit pour texter, tweeter, se balader sur Facebook ou Instagram ou encore trouver une réponse à une question sur le web, la tentation est forte. Une étude menée par le Consumer Technology Association (CTA), “2015 Video Consumption Trends”, montre que 88% des individus entre 18 et 34 ans (aux États-Unis) utilisent un deuxième écran lorsqu’ils la regardent.
C’est ce qu’on appelle le “screen-stacking” ou, plus communément, le “second-screen”.

Ces moments sont d’autant plus forts et vrais lors des pauses publicitaires. Alors que les annonceurs investissent toujours plus de $ en publicité télé, gagner et garder l’attention des personnes qui la visionnent est aujourd’hui un véritable challenge pour les marques.
L’idéal serait donc de pouvoir profiter du “device” utilisé pendant ces moments là pour re-capturer leur attention en développant des stratégies intégrant le “multi-screening”.

Et si le TV Ad-Syncing était la solution?
 

TV AD-SYNCING: QU’EST-CE QUE C'EST ?

Le Ad-Syncing, comme son nom l’indique, est le principe de synchroniser les publicités diffusées sur les appareils digitaux avec celles diffusées à la TV ou à la Radio, en temps réel.
Cette technologie permet donc de rejoindre les spectateurs télé distraits par leurs appareils mobiles, mais aussi de capitaliser, d’un autre côté, sur l’audience inspirée par ce qu’elle voit à la télé et qui cherche plus d’informations. Il s’agit donc de profiter de la technologie digitale pour atteindre ou ré-engager, grâce à la programmatique, ces nouvelles formes d’audiences.
 

COMMENT ÇA MARCHE ?

Par exemple, disons qu’une personne regarde une émission de cuisine à la télé et, pendant la pause publicitaire, une annonce pour St-Hubert apparaît. Imaginez alors que dans les millisecondes qui suivent, la même publicité ou similaire soit déployée sur n’importe quel “digital device” sur lequel le spectateur puisse être. C’est le TV ad-syncing.

La première possibilité pour synchroniser ses annonces numériques avec la télévision est -tout simplement- d’ajuster son plan média web aux moments où seront diffusées les annonces télé (en utilisant le “ad-scheduling”). Malheureusement, cette technique demande beaucoup de temps et de minutie tant dans la mise en place que dans l’opérationnalisation. De plus, beaucoup de spots télé ne sont pas réservés à une heure précise et rendent donc toute synchronisation impossible.

Heureusement, plusieurs entreprises ont développé des ACR (automated content recognition), capables de détecter et d’identifier une publicité télé au moment où celle-ci est diffusée. Certaines plateformes -comme MediaSigma- permettent même de pousser cette information en temps réel vers les plateformes publicitaires web afin de synchroniser les campagnes numériques et télé.
 

COMMENT EN TIRER PARTIE ?

1. Renforcer/Intensifier le message

Ad-Syncing second screen study

 

Pousser le même message sur plusieurs écrans en même temps ne peut que renforcer l’impact de celui-ci et provoquer une résonance particulière chez le consommateur. De plus, ayant déjà un accès internet entre les mains, ils ne sont plus qu’à un clic de rejoindre le site web de la marque…

Une étude menée par wywy et TNS Infratest nous montre l’impact sur des KPI’s tels que le “bouche à oreille”, les “intentions d’achat” ou encore “l’intérêt envers la marque” de la synchronisation des annonces web avec celles de la télé. Les résultats sont plus que prometteurs (voir image ci-contre).

 

2. Être là quand ils en ont besoin

Ad-Syncing tv commercial study

Chercher un produit ou un service après avoir vu une publicité à la télé ne vous est jamais arrivé? Si la réponse est non, vous faites alors partie des exceptions de ce monde.

En effet, le Television Bureau of Canada avec leur étude “TV/Internet Synergy Survey” réalisée en 2014, nous informe que plus de 72.5% des gens recherchent un produit/service après avoir vu la publicité à la télé.

Quelle belle opportunité pour les marques que d’être présentes pendant ces micro-moments clefs. C’est bien ce que vous permet d’accomplir le TV ad-syncing. Pensez-y !
 

3. Capitaliser sur les investissements de la compétition

À l’inverse, il est aussi possible pour des marques n’ayant pas le budget nécessaire à une campagne télé de capitaliser sur les investissements des compétiteurs.

Une stratégie de contre-attaque consiste alors à déployer ses propres publicités sur les plateformes digitales lorsque la compétition passe les siennes à la télévision ou de dominer le référencement payant pendant les minutes suivantes.

Ainsi, une annonce télé Saint-Hubert va probablement initier des recherches sur le web pour commander du poulet. Grâce à la synchronisation TV, un concurrent peut donc déployer ces publicités sur le web en même temps tout en augmentant les enchères sur les termes de recherches correspondant et profiter de l’engouement créé.
 

4. Des résultats quantifiables

Outre les avantages présentés ci-dessus, la synchronisation en temps réels permet aux annonceurs web de facilement mesurer et analyser les impacts de la publicité TV sur les métriques de leur site web, chose qui n’était pas une mince affaire jusque là. Ils peuvent maintenant optimiser et tester leurs différents spots TV et en améliorer le ROI.

Dans cette optique, MediaSynced a publié les résultats pour trois clients (TUI, Renault et Sony) qui sont très prometteurs. Ils ont constaté une hausse des visites de qualité, avec pour conséquence un meilleur taux d’engagement. Pour Renault, ils ont constaté une augmentation de 113% de leur CTR. Pour TUI, ils ont pu noter une baisse de 37% du coût par opportunité, une baisse de 54% du coût de conversion, et une augmentation de 47% de nouvelles visites.

Allez, ne vous en privez plus !