Quand Google Maps perturbe le seo local des entreprises

Dans l’univers de Google, Google Maps et Google My Business sont incontournables, et servent un même et unique but, renforcer la visibilité locale des entreprises et commerces qui s’y trouvent.

Ces 2 services fonctionnent différemment en proposant des fonctionnalités complémentaires :

  • Google Maps permet de rechercher des lieux publics (magasins, cinémas, restaurants, etc.) et d’y associer des avis, de calculer des itinéraires pour s’y déplacer.
  • Google My Business permet aux entreprises de créer un compte pour gérer leur emplacement local de bureau, de magasins et les informations qui y sont associées : adresse, téléphone, horaires d’ouverture.

Toutefois, cette complémentarité est souvent problématique. Comme nous allons le voir, Google Maps modifie parfois les informations des commerces sans l’autorisation des entreprises concernées

Mon adresse dans Google avec My Business

Si vous possédez déjà un compte Google, il n’y a rien de plus simple qu’ajouter son entreprise dans My Business pour optimiser sa visibilité locale:

  1. Renseignez vos informations : nom d’entreprise, catégorie, adresse, numéro de téléphone, photos (couverture et profil) et vos horaires d’ouverture.
  2. Faites valider votre fiche d’entreprise en saisissant le code NIP que Google vous envoie par la poste. Si vous avez plus de 10 magasins, il est possible de créer un compte pro et de le valider pour ajouter des points de vente automatiquement.

Lorsque vous recherchez ensuite votre entreprise, vous constatez que celle-ci apparaît dans Google au sein du Knowledge Graph.

Google Maps perturbe les informations saisies dans My Business

Malheureusement, Google complique parfois l’affichage de ces informations d’entreprise, surtout depuis que des interactions sont offertes aux utilisateurs au sein de Google Maps :

  • Suggérer une modification
  • Ajouter une photo

Suggérer une modification

“Suggérer une modification” permet à n’importe qui de modifier toutes les informations affichées : Le nom, adresse, téléphone, catégorie, horaires… toutes ces informations qui ont été en fait saisies par une entreprise dans Google My Business ! En principe, tout changement doit être validé au sein du compte My Business qui gère ses informations avant que celui-ci ne soit effectif. Or, ce n’est pas le cas.

Par exemple, peu de temps après les élections aux Etats-Unis, la Trump Tower a été renommée Dump Tower !

Ajouter une photo

“Ajouter une photo”, cette option permet à n’importe qui d’ajouter une photo qui sera associée à votre entreprise dans Google Maps. Ces photos ajoutées devraient logiquement être approuvées au préalable par l’entreprise concernée avant d’être publiées en ligne. On constate que ce n’est pas le cas.

Google ne semble pas faire la différence entre des informations de compagnie saisies dans un profil My Business et des informations ajoutées dans Google Maps par tous les utilisateurs.

Il serait pertinent qu’il puisse empêcher d’effectuer ces changements dans Google Maps, même si pour le moteur de recherche, le fait de pouvoir suggérer des modifications et d’ajouter des photos est un moyen d’enrichir l’expérience utilisateur.

Google Maps et l’ajout d’adresse manquante

Il est maintenant également possible d’ajouter des adresses “considérées” manquantes directement à partir de Google Maps. Cela signifie que l’on peut ajouter des entreprises et des magasins à partir de Google Maps, sans avoir de compte créé préalablement dans My Business.


Contrairement à la création de listings dans My Business, les catégories proposées ici sont vraiment limitées (restaurant, café, bar, centre commercial, etc).

Google Maps propose un lien qui permet de créer cette nouvelle adresse manquante et d’être redirigé directement dans Google My Business. Ce lien gagnerait à être plus visible et mieux expliqué, de façon à ce que les utilisateurs comprennent sa véritable utilité.

Proposer aux utilisateurs de pouvoir ajouter des adresses dans Google Maps est perturbant à cause des doublons que cela entraîne.

Prenons l’exemple d’une marque qui possède un grand nombre de magasins et supposons que certains points de vente n’ont pas toujours les bonnes informations. Le gérant d’un de ces magasins pourra donc décider de créer une adresse manquante, alors que la sienne existe déjà dans My Business, afin de modifier le numéro de téléphone et d’ajouter des photos qui cadrent plus avec sa vitrine.

Cela signifie que l’on aura un doublon d’un listing déjà existant chez Google My Business…
En conclusion, les initiatives prises par Google Maps peuvent aller à l’encontre des éléments mis en place par les entreprises dans leur compte My Business.

Google Maps devrait se cantonner au commerces et offrir des possibilités d’ajout et de modifications uniquement sur les adresses associées à ces commerces. Cela cadrerait parfaitement avec les nouveaux Google Local Guide, qui participent à l’amélioration des informations en rapport avec ces commerces.

Nous vous recommandons les actions suivantes afin de vous assurer que vous avez les bonnes informations affichées dans Google Maps, et que vous n’avez pas de doublons qui risqueraient de perturber les internautes dans leur choix :

  • Valider les informations saisies dans votre compte My Business, afin d’être certains que celles-ci seront les bonnes.
  • Si votre compagnie possède plusieurs commerces ou franchises, communiquez leur de ne pas créer de façon isolée de nouvelles adresses. Précisez leur que cette gestion est centralisée et gérée par la marque avec un outil adapté. Assurez vous de fournir des accès personnalisés à chaque commerce ou franchise, Ainsi cela ne devrait inciter personne à vouloir suggérer d’autres informations, ou ajouter de nouvelles adresses manquantes.
  • Vérifier les photos affichées et assurez-vous que celles que vous soumettez dans votre compte My Business sont d’une bonne résolution : Cover / Couverture (taille max)
    Recommandé : 1080 x 608 pixelsMinimum : 480 x 270 pixels
    Maximum : 2120 x 1192 pixels

    Profil / Profile (taille mx)
    Recommandé : 500 x 500 pixels

  • – En cas de doublon, suite à la création d’un adresse manquante (de façon indépendante) par un responsable de commerce ou franchise, réclamez la propriété de ce point de vente, afin de rapatrier celui-ci dans votre  compte Google My Business.
googlemaps2-e1484082141856.jpg

Blogging: 10 Conseils pour écrire des articles optimisés SEO

On le sait, bloguer régulièrement présente de nombreux bénéfices pour votre entreprise: attirer du trafic vers votre site, améliorer votre SEO, développer de meilleures relations avec vos clients, augmenter l’autorité de votre site, etc.
Mais choisir un sujet et un bon titre peut s’avérer compliqué. Et si on n’oublie d’optimiser correctement son article, il aura peu de chance d’apparaître dans les premières pages des moteurs de recherche. Alors, par où commencer ? Voici nos 10 conseils pour choisir un sujet et optimiser le contenu de vos articles.

CHOISIR UN SUJET

Choisir un sujet est souvent l’étape la plus difficile. Voici quelques conseils pour trouver votre prochain sujet d’article:

1- Regardez les questions qui reviennent souvent de la part de vos clients: Demandez aux commerciaux, au service client ou à l’équipe technique et aidez-vous de ces questions pour faire des articles utiles et informatifs.

2- Inspirez-vous des concurrents: Faites un dossier inspiration, et ajoutez au fur et à mesure les titres d’articles qui retiennent votre attention. Classez-les ensuite en sujet.

3- Utilisez les outils Google à votre disposition: Les outils Google sont une bonne source d’inspiration pour écrire de nouveaux articles.

Search Analytics Report permet d’identifier les mots-clés que les personnes utilisent pour trouver votre contenu.

Adwords Keyword Tool permet de récupérer une liste de mots-clés. Choisissez des combinaisons d’au moins 3 mots clés et sélectionnez celles qui ont un volume de recherche ni trop bas ni trop élevé.

Nous aimons particulièrement ces deux outils, mais nous en utilisons parfois d’autres pour obtenir des idées de mots clés, comme Über Suggest, Keyword Tool, Soovle et Xtendo.

TROUVER UN TITRE

La prochaine étape est de trouver un titre accrocheur et pertinent qui donnera envie au lecteur de lire l’article.

4- Utilisez des mots puissants: les pires annonces média, les étapes incontournables, les astuces brillantes…

5- Mettez en avant la valeur qu’apporte l’article: si vous offrez un ebook, précisez [ebook] dans le titre

6- Soyez précis: « 10 conseils pour bâtir une campagne marketing inbound sur Instagram » sera plus efficace que « Comment créer une stratégie marketing sur les réseaux sociaux »

En suivant ces conseils, voici quelques suggestions pour « 15 Ways to Optimize Blogs Posts » :
15 Brilliant Expert Tips to Optimize your Blog Posts
15 Must-Follow Steps to Succeed Your Blog Post Optimization
15 Hidden Blog Optimization Hacks You’ll Want to Know About

OPTIMISER L’ARTICLE

Enfin, il faut écrire et optimiser l’article pour que les moteurs de recherche l‘indexent correctement. Rappelez-vous que la lecture de l’article doit être la plus naturelle possible.

7- Concentrez-vous sur 1 ou 2 long-tail keywords: Choisissez un ou deux mots clés par article et préférez les long-tail keywords qui sont plus efficaces. Incluez-les dans votre article dans ces 4 parties:

  • Le titre: Essayez toujours d’inclure votre mot clé dans les premiers 65 caractères de votre titre.
  • Headers et corps de l’article: Mentionnez votre mot clé tout au long de votre article et dans les headers.
  • URL: Optimisez tous les URLs et ajoutez un ou deux mots clés.
  • Meta Description: Elle doit être facile à lire, captivante et pertinente et inclure les mots clés pour lesquels vous voulez apparaître sur les moteurs de recherche.

8- Optimisez les images: Vos articles contiennent des images mais Google ne peut pas les lire; il faut donc inclure du ‘alt text’ pour chaque image. Soyez descriptif et ajoutez quelques mots clés mais sans faire de keyword stuffing.

9- Incluez des liens internes: Les liens internes aident les moteurs de recherche à valider la pertinence de votre contenu. Si vous écrivez sur un sujet déjà mentionné dans un autre article/ebook/page, il est de bonne pratique d’inclure un lien vers cette page.

10- Finissez par un CTA: Idéalement, chaque article de blog se termine par un CTA. Il est important de retenir vos visiteurs et de les engager encore plus sur le site et les contenus.

Pour suivre pas à pas les principales étapes pour écrire des articles optimisés SEO, téléchargez notre checklist !

Checklist ÉCRIRE DES ARTICLES OPTIMISÉS SEO

hands-woman-laptop-working-1-e1481641422484.jpg

Le format publicitaire numérique le plus populaire va disparaître : Mort au Big Box, vive les “Flexible Size Ads” !

Depuis les débuts de la publicité numérique, éditeurs, annonceurs et internautes ont vibré au rythme des big box, leaderboard et autres standards fixés par l’IAB (Interactive Advertising Bureau). Ces formats se sont diversifiés et complexifiés avec le développement de technologies permettant de créer des bannières “rich” ou “expando” et de formats mobiles dont l’affichage n’était pas optimisé pour autant de pixels.

En 2017, l’IAB va mettre fin à cette prolifération de formats en pixels pour simplifier le paysage des bannières numériques avec les “flexible size ads”. Fini les 300×250, 728×90 et autres formats en pixels et bienvenu aux annonces flexibles définies par un ratio (1:1, 1:2, 1:3, 2:1, 6:1, etc.). On pourra ainsi afficher le même créatif sur mobile, tablette ou ordinateur, dans des tailles différentes mais en gardant toujours les mêmes proportions!

Le changement sera effectif dès 2017, alors comment s’y préparer?

PARTIE 1: LES ANNONCES LEAN

Afin de rendre cette transition plus facile, l’IAB propose dès aujourd’hui d’adopter les annonces LEAN (Light, Encrypted, Ad choice supported & Non-intrusive). Ce format, compatible avec nos outils actuel répond aussi à toutes les normes des nouveaux formats. C’est donc un premier pas vers cette transformation.

Si vous respectez déjà les normes IAB, pas de problème : vos annonces sont déjà LEAN!

PARTIE 2: LES ANNONCES DE TAILLE FLEXIBLE

La date d’entrée en vigueur n’a pas encore été annoncée et la mise en place devrait être étalée sur l’année 2017. Ceci dit, nous gagnerons tous à commencer le plus rapidement possible. À cet effet, l’IAB a déjà publié un portfolio pour les nouvelles annonces. Donc pour vos campagnes 2017, oubliez les pixels et commencez à penser en terme de ratios !

Pour découvrir tous les nouveaux formats, téléchargez notre guide sur les Flexible Size Ads.

Plateforme Marketing pour les Franchises: Plus fort ensemble

Cet article a été écrit en pensant aux CEOs et CMOs des Franchiseurs. Il est particulièrement pertinent pour les industries pour qui la valeur vie client est un critère important, et qui, en général, ont un coût par acquisition plus élevé que la moyenne (exemples d’industries: Finance, Services Juridiques, Assurance…)

Il est généralement admis qu’une Franchise florissante n’offre pas seulement une marque, un produit ou un service solide. Le secret se trouve souvent dans les procédures opérationnelles standardisées qui aident les Franchisés à garantir en permanence les promesses de la marque et l’expérience utilisateur.

Ceci est également vrai concernant les actions marketing des Franchises. Avant l’arrivée d’Internet, le Franchiseur se concentrait sur le fait de créer de la notoriété à travers les médias de masse, alors que les franchisés pouvaient promouvoir leurs entreprises localement, en utilisant essentiellement le matériel marketing préparé par la maison mère. Si les secteurs étaient minutieusement définis, le risque d’avoir des Franchisés qui se fassent concurrence entre eux était peu probable.

Aujourd’hui, dans cette ère connectée, les pratiques marketing ont évoluées. N’importe quel franchisé peut développer son propre site internet, lancer des campagnes PPC (sur Google Adwords ou Bing) et  inscrire et promouvoir l’emplacement de son entreprise dans une multitude d’annuaires, dont Google My Business. Sans technologie, lignes directives et procédures fournies par le Franchiseur, le paysage du marketing digital d’une marque peut devenir un cauchemar, avec des efforts qui se chevauchent et qui rendent les investissements très inefficaces.

Le chaos du Marketing des Franchises

Pour illustrer ce scénario si courant que doit affronter le marketing des franchises, on prendra l’exemple d’une entreprise fictive appelée “Great Insurance”. Dans un monde idéal, avant internet, un client potentiel pourrait tout simplement appeler la maison mère pour avoir un devis ou aller directement dans le bureau du courtier proche de chez lui.

Grâce à Internet, les clients cherchent généralement en ligne “Assurance voiture” ou encore directement le nom de l’entreprise (dans notre cas “Great Insurance”).

Screenshot Google Great Insurance Dialekta

En théorie, tous les résultats d’indexation payante devraient permettre, pour les marques en concurrence essayant de surenchérir sur l’offre des autres, d’emporter le clic pointant vers leur site.

Le chaos apparaît quand plusieurs résultats viennent d’entreprises vendant le même service. Au lieu de payer quelques centimes pour chaque clic et ainsi se permettre d’apparaître dans toutes les recherches des clients potentiels, la concurrence interne s’installe, et seulement une petite partie des clients potentiels sont atteints. Dans un autre scénario, ces clients sont atteints mais pour un coût par clic bien plus élevé.

Voici à quoi le budget marketing pourrait ressembler si le Franchiseur et les Franchisés faisaient une enchère pour le nom de la marque de l’entreprise:

Scénario 1: Être en concurrence les uns avec les autres

franchisés en concurrence

Dans le scénario suivant, nous pouvons voir ce qui arrive si, en utilisant le même budget, seulement la maison mère enchérit sur le nom de la marque. Typiquement, cela redirigerait les visiteurs vers un site avec le nom de la marque dans l’URL (www.nommarque.com), et guarantirait un CPC beaucoup plus bas.

Scénario 2: Seule la maison mère enchérit sur le nom de la marque

Le scénario ci-dessus est clairement plus intéressant que le premier où il existe de la concurrence interne. Nous voyons que le même budget global a un impact beaucoup plus important. Mais est-ce le scénario idéal ?

Que se passe-t-il si on peut offrir aux franchisés la même possibilité d’enchérir sur le nom de la marque au même prix que la maison Mère ?

Ce résultat peut être obtenu si:
– Les clics sont redirigés vers une page spécifique pour chaque Franchisé, garantissant que leurs dollars dépensés en marketing le sont bien pour eux. Par exemple: www.nommarque.com/FranchiseA
– Les budgets sont gérés sur une plateforme marketing centralisé, donnant à chaque franchisé une occasion d’enchérir sur le nom de la marque.
– Tous les résultats sont à la disposition des propriétaires des Franchises; la transparence étant la clé pour les encourager à mettre leur budget en commun.

L’exemple ci-dessus illustre clairement qu’une Franchise est plus forte quand toutes les parties prenantes travaillent ensemble. Ceci est vrai pour les mots-clés “brand” ainsi que pour les mots-clés “broad” et “long tail”. Dans notre exemple, nous aurions:
– Assurance voiture
– Assurance maison
– Assurance camion New York
– …

La solution: Une plateforme marketing digitale unifiée

La seule façon de pouvoir centraliser les actions marketing digitales de tous les Franchisés est d’offrir une solution à la fois simple et puissante qui tienne les Franchisés informés de la façon dont leur budget marche pour EUX.

Les principales fonctionnalités sont:
– Un tableau de bord unifié sur le web: Avec des droits d’accès différents au niveau du Franchiseur, de la filiale (régionale) et des Franchisés
– Un centre de formation continue: pour tirer profit des meilleures pratiques et les partager
– Une procédure simplifiée qui correspond à la réalité et terminologie actuelles de l’entreprise
– Assistance: avec une section FAQ intégrée, un forum d’aide et une plateforme de communication en tête-à-tête

Résultats: à la fin de la journée, tout est une question de résultats: obtenir plus pour votre argent (plus de clics, de prospects ou de ventes) et prouver de meilleures performances par rapport à la concurrence.

Un des avantages supplémentaire d’avoir une Plateforme Marketing pour les Franchises complètement centralisée est la possibilité de gérer ses listing locaux comme “Google My Business”. Cela permet de:
– Mesurer les indicateurs clés de performance: click-to-call, navigation vers les magasins, commentaires…-
– Gérer et garantir la qualité des informations importantes:
-> Images du magasin
-> Horaires d’ouvertures
-> Gestion des usages (qui peut répondre aux commentaires, qui peut gérer les images et les horaires)
– Bénéficier de fonctionnalités de gestion puissantes:
-> Ajouter des points de vente
-> Editer des informations spécifiques (horaires d’ouverture, jours de Fêtes, photos)
-> Annuler les changements apportés en cas d’erreur

En résumé

Les Franchiseurs, par définition, ont la responsabilité de tirer profit des meilleures solutions et procédures pour garantir que leurs Franchisés sont les plus rentables.

Dans le monde connecté d’aujourd’hui, la technologie doit être au coeur de ces procédures, et en particulier pour organiser les actions marketing digitales.
En offrant aux Franchises une plateforme marketing centralisée, les Franchiseurs:
– Augmentent leur pouvoir concurrentiel, en réduisant la concurrence interne pour en faire profiter toutes les parties prenantes
– Réduisent les coûts opérationnels grâce à des procédures simplifiées
– Positionnent leurs marques comme innovantes
– Augmentent leur budget opérationnel en ayant plus de Franchisés qui acceptent de mettre en commun leurs budgets et actions dans une solution centralisée gérée par la maison Mère

Vous souhaitez savoir comment notre Plateforme Marketing pour les Franchises peut aider votre entreprise à être plus rentable et compétitive ? (link: /fr/contact-fr text: Envoyez-nous un message, nous serions ravis de vous aider !)

Photo ©restaurantremodeloc

franchise-marketing-platform-dialekta.jpg

TV Ad-syncing

Qui de nos jours ne se laisse pas séduire par l’utilisation de son téléphone ou de sa tablette pendant qu’il regarde la télévision? Que ce soit pour texter, tweeter, se balader sur Facebook ou Instagram ou encore trouver une réponse à une question sur le web, la tentation est forte. Une étude menée par le Consumer Technology Association (CTA), “2015 Video Consumption Trends”, montre que 88% des individus entre 18 et 34 ans (aux États-Unis) utilisent un deuxième écran lorsqu’ils la regardent.
C’est ce qu’on appelle le “screen-stacking” ou, plus communément, le “second-screen”.

Ces moments sont d’autant plus forts et vrais lors des pauses publicitaires. Alors que les annonceurs investissent toujours plus de $ en publicité télé, gagner et garder l’attention des personnes qui la visionnent est aujourd’hui un véritable challenge pour les marques.
L’idéal serait donc de pouvoir profiter du “device” utilisé pendant ces moments là pour re-capturer leur attention en développant des stratégies intégrant le “multi-screening”.

Et si le TV Ad-Syncing était la solution?

TV AD-SYNCING: QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le Ad-Syncing, comme son nom l’indique, est le principe de synchroniser les publicités diffusées sur les appareils digitaux avec celles diffusées à la TV ou à la Radio, en temps réel.
Cette technologie permet donc de rejoindre les spectateurs télé distraits par leurs appareils mobiles, mais aussi de capitaliser, d’un autre côté, sur l’audience inspirée par ce qu’elle voit à la télé et qui cherche plus d’informations. Il s’agit donc de profiter de la technologie digitale pour atteindre ou ré-engager, grâce à la programmatique, ces nouvelles formes d’audiences.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Par exemple, disons qu’une personne regarde une émission de cuisine à la télé et, pendant la pause publicitaire, une annonce pour St-Hubert apparaît. Imaginez alors que dans les millisecondes qui suivent, la même publicité ou similaire soit déployée sur n’importe quel “digital device” sur lequel le spectateur puisse être. C’est le TV ad-syncing.

La première possibilité pour synchroniser ses annonces numériques avec la télévision est -tout simplement- d’ajuster son plan média web aux moments où seront diffusées les annonces télé (en utilisant le “ad-scheduling”). Malheureusement, cette technique demande beaucoup de temps et de minutie tant dans la mise en place que dans l’opérationnalisation. De plus, beaucoup de spots télé ne sont pas réservés à une heure précise et rendent donc toute synchronisation impossible.

Heureusement, plusieurs entreprises ont développé des ACR (automated content recognition), capables de détecter et d’identifier une publicité télé au moment où celle-ci est diffusée. Certaines plateformes -comme MediaSigma– permettent même de pousser cette information en temps réel vers les plateformes publicitaires web afin de synchroniser les campagnes numériques et télé.

COMMENT EN TIRER PARTIE ?

1. Renforcer/Intensifier le message

Ad-Syncing second screen study

Pousser le même message sur plusieurs écrans en même temps ne peut que renforcer l’impact de celui-ci et provoquer une résonance particulière chez le consommateur. De plus, ayant déjà un accès internet entre les mains, ils ne sont plus qu’à un clic de rejoindre le site web de la marque…

Une étude menée par wywy et TNS Infratest nous montre l’impact sur des KPI’s tels que le “bouche à oreille”, les “intentions d’achat” ou encore “l’intérêt envers la marque” de la synchronisation des annonces web avec celles de la télé. Les résultats sont plus que prometteurs (voir image ci-contre).

2. Être là quand ils en ont besoin

Ad-Syncing tv commercial study

Chercher un produit ou un service après avoir vu une publicité à la télé ne vous est jamais arrivé? Si la réponse est non, vous faites alors partie des exceptions de ce monde.

En effet, le Television Bureau of Canada avec leur étude “TV/Internet Synergy Survey” réalisée en 2014, nous informe que plus de 72.5% des gens recherchent un produit/service après avoir vu la publicité à la télé.

Quelle belle opportunité pour les marques que d’être présentes pendant ces micro-moments clefs. C’est bien ce que vous permet d’accomplir le TV ad-syncing. Pensez-y !
3. Capitaliser sur les investissements de la compétition

À l’inverse, il est aussi possible pour des marques n’ayant pas le budget nécessaire à une campagne télé de capitaliser sur les investissements des compétiteurs.

Une stratégie de contre-attaque consiste alors à déployer ses propres publicités sur les plateformes digitales lorsque la compétition passe les siennes à la télévision ou de dominer le référencement payant pendant les minutes suivantes.

Ainsi, une annonce télé Saint-Hubert va probablement initier des recherches sur le web pour commander du poulet. Grâce à la synchronisation TV, un concurrent peut donc déployer ces publicités sur le web en même temps tout en augmentant les enchères sur les termes de recherches correspondant et profiter de l’engouement créé.
4. Des résultats quantifiables

Outre les avantages présentés ci-dessus, la synchronisation en temps réels permet aux annonceurs web de facilement mesurer et analyser les impacts de la publicité TV sur les métriques de leur site web, chose qui n’était pas une mince affaire jusque là. Ils peuvent maintenant optimiser et tester leurs différents spots TV et en améliorer le ROI.

Dans cette optique, MediaSynced a publié les résultats pour trois clients (TUI, Renault et Sony) qui sont très prometteurs. Ils ont constaté une hausse des visites de qualité, avec pour conséquence un meilleur taux d’engagement. Pour Renault, ils ont constaté une augmentation de 113% de leur CTR. Pour TUI, ils ont pu noter une baisse de 37% du coût par opportunité, une baisse de 54% du coût de conversion, et une augmentation de 47% de nouvelles visites.

Allez, ne vous en privez plus !

tv-ad-syncing.jpg

Inbound Marketing: Pourquoi mettre en place une stratégie Inbound ?

Traditionnellement, les entreprises utilisent des techniques marketing dites ‘outbound’ (publicité, panneaux d’affichages, campagne d’email direct…) pour trouver de nouveaux clients. Cependant, on parle de plus en plus d’Inbound Marketing et des avantages pour les entreprises qui le pratiquent. Mais qu’est-ce que l’Inbound Marketing et pourquoi votre entreprise devrait mettre en place une stratégie Inbound ?

QU’EST-CE QUE L’INBOUND MARKETING ?

Pour faire simple:

  • Outbound Marketing : l’entreprise va vers le consommateur
  • Inbound Marketing : le consommateur va vers l’entreprise

Alors qu’avec une approche outbound, l’entreprise ‘impose’ ses produits à travers la publicité et des pratiques promotionnelles que de plus en plus de consommateurs trouvent agressives, l’inbound vise à amener des prospects qualifiés vers l’entreprise, et ceci de leur plein gré. Une stratégie marketing inbound est avant tout une stratégie non-intrusive puisque l’on obtient l’accord du client pour le solliciter et on cherche à connaître et à répondre à ses besoins.

La création de contenu est donc au cœur de toute stratégie inbound pour attirer les bons prospects au bon endroit. Le contenu doit délivrer des informations pertinentes, factuelles et utiles et il peut prendre de nombreuses formes: ebook, livre blanc, webinar, étude de cas, vidéo, tutoriel, infographie…

LES ÉTAPES DU INBOUND MARKETING

1- Attirer : Produire du contenu de qualité pour attirer un public vers son site.
2- Convertir : Collecter les informations des visiteurs permettant de les contacter pour en faire des prospects.
3- Vendre : Accompagner le prospect dans son processus de décision pour qu’il devienne un client (lead nurturing).
4- Fidéliser : Établir des liens forts avec ses clients pour construire un partenariat pérenne gagnant-gagnant.

POURQUOI FAIRE DU INBOUND MARKETING ?

1- Des coûts moindres : l’inbound marketing est beaucoup moins coûteux que les actions marketing traditionnelles.
2- Un meilleur ROI : Selon Hubspot®, 85 % des entreprises B2B qui utilisent l’inbound marketing augmentent leur trafic de façon significative dans un délai de 7 mois. Et, 83,9 % constatent un impact positif sur le nombre de clients potentiels dans le même délai.
3- Des prospects qualifiés : Les prospects acquis grâce au marketing inbound ont beaucoup plus de chance de devenir des clients. En remplissant un formulaire, ils manifestent un intérêt pour l’entreprise et offrent des opportunités de réels échanges pour mieux comprendre leurs besoins et intérêts.
4- Une approche durable : Chaque contenu que vous créez ajoute de la valeur aux contenus passés et à venir. L’approche inbound est durable puisqu’elle permet une acquisition constante de prospects et une conversion plus importante des prospects en clients. Un article écrit il y a plusieurs années peut encore apporter de nouveaux prospects.
5- Une meilleure visibilité en ligne : La création de contenus de qualité permet d’améliorer votre présence en ligne et d’apparaître plus facilement dans les résultats de recherche.

INBOUND VS OUTBOUND : DOIT-ON CHOISIR L’UN OU L’AUTRE ?

On oppose trop souvent le marketing inbound au marketing outbound, mais l’un ne devrait pas remplacer l’autre. Les deux stratégies sont complémentaires et les techniques outbound permettent d’accélérer les effets de vos campagnes Inbound.

Vous pouvez ainsi attirer des prospects avec des bannières publicitaires ciblées puis proposer une offre de contenu pertinente. Au lieu d’envoyer un email générique de remerciement à vos prospects, essayez de l’aider en incluant une offre de contenu qui répondra à un problème. L’inbound met l’accent sur l’aide apporté aux clients et prospects, soulignez cette valeur ajoutée avec des techniques outbound.

Dialekta est une agence certifiée partenaire de Hubspot® et vous accompagne tout le long de la mise en oeuvre de votre stratégie Inbound Marketing. Contactez-nous pour découvrir comment l’inbound marketing peut vous aider à optimiser votre stratégie web !

Le secret pour rendre votre référencement local payant

On le sait aujourd’hui, avec l’avènement du support mobile, la recherche locale est de plus en plus importante. Cette visibilité est d’ailleurs prédominante dans les résultats de recherche de Google au niveau du Knowledge Graph (KG), mais le référencement local concerne tous les outils d’annuaires locaux dont Facebook, les Pages Jaunes, Yelp, etc.

Comment gérer sa présence locale (citation building) au sein de ces différents annuaires pour rendre votre référencement optimal et payant ?

 

LES PROBLÉMATIQUES ASSOCIÉES À VOTRE RÉFÉRENCEMENT LOCAL

Bien gérer son référencement local ne veut pas seulement dire trouver vos magasins/points de vente dans les recherches localisées sur le web. Une bonne gestion de sa présence locale en ligne, c’est surtout contrôler les informations associées à vos localisations dans tous les annuaires locaux.

Ces informations sont parfois divergentes (adresse, numéro de téléphone, etc.) pour un même magasin, tout simplement parce que la gestion de ces différentes informations s’est faite par différentes personnes, à différents moments dans différents annuaires locaux.

Cette gestion a très bien pu être laissée au niveau des magasins d’une marque, et dans ce cas, sans aucune uniformisation et consignes dans sa présentation globale de marque.
Ex: 1 magasin Nike avec 2 appellations différentes : Nike Outlet / Nike Factory Marché Central

Ce point de vente Nike vous semble-t-il optimal pour les utilisateurs ?

Le résultat présenté dans Google ne propose aucun horaire ni numéro de téléphone. Il ne semble d’ailleurs pas avoir été créé par Nike, car il y a toujours le lien “Claim this business” qui permet de récupérer la main sur la gestion d’un point de vente.

Dans Facebook, ce même magasin Nike possède une autre adresse.

Ces 2 exemples nous ciblent bien le type de problématique que peuvent rencontrer les marques :

  • Volume de magasins : être capable de bien gérer l’information pour un grand volume.
  • Plateformes : posséder des informations uniformes sur toutes les annuaires locaux.
  • Doublons : s’assurer de ne pas avoir des doublons avec des informations contradictoires.
  • Franchises : savoir garder une gestion stratégique et uniforme.
  • Contrôle : garder le contrôle sur tous vos points de vente, pour être à même de mesurer efficacement leur bonne visibilité et leur ROI.

 

LES FACTEURS D’UN BON RÉFÉRENCEMENT LOCAL

Les plateformes d’annuaires locaux peuvent donc proposer des informations diverses pour présenter les magasins d’une même marque.

Mais quels sont les facteurs principaux d’un bon référencement local ?

  • Uniformisation : Proposer des informations uniformes pour toutes les plateformes.
  • Store locator : Avoir des pages optimisées SEO avec les mêmes données qui alimentent les plateformes locales.
  • Commentaires : Gérer vos avis clients et répondez aux avis rapidement.
  • Microdonnées : Intégrer les microdonnées aux pages locales de votre site.
  • Suivi : Gérer vos informations en proposent des accès personnalisés.

 

QUEL EST LE SECRET POUR GÉRER VOTRE  PRÉSENCE LOCALE ?

Posséder plusieurs comptes associés aux plateformes d’annuaires peut vite devenir fastidieux. Utiliser un outil de gestion est la meilleure solution pour gérer l’ensemble des informations qui alimentent vos plateformes locales et les pages de votre Store Locator.

Les bénéfices d’un outil de gestion local :

  • Trafic : Assurer une visibilité locale et un trafic additionnel.
  • Conversion : Augmenter vos conversions en effectuant des mesures poussée par magasin.
  • Simplicité de gestion : Gérer plus facilement vos localisations sur le web.
  • Contrôle : Rester propriétaire de vos données.
  • Satisfaction client : Entretenir une relation de qualité avec vos clients, en répondant à vos avis

S’assurer que l’on garde le contrôle sur son travail d’optimisation et ses données est primordial. Certaines plateformes offrent une gestion de ses localisations, mais ne permettent pas de conserver ce qui a été fait lorsque l’on souhaite les quitter et reprendre la main sur sa gestion.

Lassés de constater que de nombreux concurrents prennent en otage leurs clients, nous avons décidé de développer notre propre plateforme. Secret Local est une plateforme de gestion de votre présence locale, qui vous offre une gestion unifiée et automatisée de toutes vos données dans une seule interface. A la différence des autres outils qui existent sur le marché, les informations soumises à partir de la plateforme Secret Local resteront en ligne même à la fin de votre contrat.

Il est essentiel de bien gérer les informations locales associés à l’ensemble de vos points de vente tout en étant assuré que votre travail restera dans la durée. Secret Local est la plateforme qui va vous permettre cela en toute simplicité.

LES 5 RÈGLES POUR CHOISIR DES KPIS PERFORMANTS

Les données ne manquent pas pour mesurer la performance d’une entreprise. Avec cette abondance d’informations, on peut parfois se sentir submergé. Il est donc primordial de définir les bons indicateurs (KPIs) afin de prendre des décisions éclairées. Mais comment choisir un indicateur de performance pertinent?

BIEN DÉFINIR SES OBJECTIFS

Les indicateurs que vous choisissez dépendent de votre entreprise, votre secteur, vos objectifs, votre vision, et doivent permettre de mesurer les progrès réalisés ou à réaliser pour atteindre un objectif stratégique. Le choix des KPIs doit être déterminé par des objectifs corporatifs clairement définis. Par exemple, un KPI peut être lié à un objectif de croissance du chiffre d’affaires ou à une augmentation du nombre de clients.

LES 5 RÈGLES D’OR

Voici les facteurs indispensables lors du choix d’un KPI :

  • Quantifiable: on doit être capable de mesurer avec précision ses indicateurs.
  • Actionnable: un indicateur clé doit permettre aux décideurs d’engager des actions.
  • Simple: un bon indicateur doit être simple à construire et à comprendre.
  • Fiable: le décideur doit avoir confiance dans les indicateurs qui lui sont fournis.
  • Contrôlable: l’indicateur doit mettre en valeur une performance que l’entreprise a les moyens d’améliorer (par exemple, le taux de change peut être un facteur important pour la performance de votre entreprise, mais comme vous n’avez pas de contrôle direct sur lui, ce n’est pas un KPI).

Commencez par choisir trois objectifs prioritaires et sélectionnez ensuite au maximum 3 KPIs pour chaque objectif. Il suffit parfois d’un seul KPI pour mesurer un objectif. Cependant, si vous pensez que vous avez besoin de 5 ou 6 indicateurs, il est fort probable que votre objectif ne soit pas bien défini.

QUELS BÉNÉFICES POUR VOTRE ENTREPRISE?

Choisir des KPIs pertinents améliore la productivité et la rentabilité de votre entreprise de plusieurs manières. Par exemple:

  • Vous prendrez des décisions objectives: les KPIs fournissent des données précises sur la performance qui vous permettront de prendre des décisions basées sur des faits.
  • Vos employés seront plus impliqués: les employés qui ont une idée claire de ce qu’on attend d’eux et qui ont des feedbacks régulier sur leurs efforts sont plus performants.
  • Vous identifierez en un coup d’oeil des problèmes potentiels et des opportunités.

COMMENT EXPLOITER SES KPIs?

Il est essentiel de regrouper vos KPIs sur une seule plateforme pour obtenir en temps réel une synthèse rapide et précise de la performance de son entreprise. Un tableau de bord est donc l’outil idéal pour exploiter ses KPIs (voir notre article “Osez reprendre le contrôle de votre entreprise”).

  • Réactivité: les KPIs sont mis à jour en temps réels.
  • Automaticité: les données sont intégrées sans saisie manuelle.
  • Possibilité de zoomer sur un indicateur qui vous étonne pour l’analyser en détail.
  • Collaboration efficace à l’aide d’annotations et de commentaires.

Si vous souhaitez identifier les KPIs les plus pertinents pour votre entreprise et en savoir plus sur notre tableau de bord personnalisable selon vos besoins, réservez dès maintenant une démonstration gratuite avec un de nos experts.

Comment bien réussir vos Expanded Text Ads

Lors du Google Performance Summit tenu en mai dernier, Google annonçait plusieurs nouvelles innovations à venir dont les expanded text ads. Depuis le 26 juillet, elles sont officiellement généralisées et disponibles sur tous les comptes adwords. Offrant plus de place pour les textes, elles permettent aux utilisateurs d’avoir un meilleur aperçu du contenu vers lequel ils seront redirigés en cliquant sur l’annonce.

Voici un petit récapitulatif des changements apportés au format des annonces.

  1. Les Expanded Text Ads ont deux titres au lieu d’un (chaque titre pouvant avoir jusqu’à 30 caractères).
  2. Les deux lignes de description ont été assemblées en une seule, pouvant contenir 80 caractères.
  3. Il est maintenant possible d’ajouter deux path fields supplémentaires au display URL afin d’indiquer avec plus de précision la page où l’usager sera redirigé.

Concrètement, les nouveaux formats s’illustrent de cette façon:

Exemple Google Adwords Expanded Text Ads - Dialekta

Source image: Google Expanded Text Ads

Pour ceux qui se demandent si ça vaut la peine de revoir la structure et la réécriture de chacune de vos annonces pour accommoder 45 caractères supplémentaires, la réponse est oui! Quelques jours seulement après l’implantation des nouveaux formats d’annonces, nombreuses sont les entreprises qui l’adoptent déjà. Les premiers résultats sont déjà très encourageants et parlent d’eux-mêmes. En plus d’offrir une plus grande liberté créative lors de la rédaction des annonces, une croissance du taux de clic allant jusqu’à 20% a été observée pour ces nouveaux formats dans l’industrie!

  • Voici comment bien réussir vos Expanded Text Ads :

Mettez l’accent sur le besoin dans vos annonces

Repensez complètement vos annonces pour vous tourner vers ce qui est réellement important pour vos consommateurs et sur la façon dont votre offre peut y répondre. Utilisez le rapport des search terms, disponible sous l’onglet “mots-clés” de vos campagnes Adwords, afin de comprendre les mots clés que vos consommateurs recherchent. Ensuite, montrez-leur des annonces qui répondront à ces besoins. Dans l’exemple, ci-dessous, on voit que le nouveau format d’annonce permet de mettre de l’avant l’efficacité et la qualité du service proposé, ce qu’il n’était pas possible de faire avec l’ancien format.

Exemple Expanded Text Ads google adwords

Exemple sur mobile

Dites ce que vous avez toujours voulu dire en réécrivant vos annonces

Une fois que vous avez compris ce que vos consommateurs recherchent, ne tombez pas dans le piège commun de simplement allonger vos titres ou combiner votre première ligne de description à votre titre. Il faut plutôt voir les nouveaux formats d’annonces comme l’opportunité d’être plus créatif avec vos messages, de mettre de l’avant des éléments distinctifs de votre proposition de valeur et d’avoir des call-to-action efficaces et engageants.

Soyez plus convaincants avec vos titres

Les deux titres représentent le seul endroit cliquable de vos annonces et peuvent donc avoir une forte influence sur la performance de celles-ci. Ainsi, puisque les titres sont maintenant plus importants que la description, il faut s’assurer que le contenu de ceux-ci soit pertinent!

Montrez le chemin à vos clients.

Il ne faut surtout pas sous-estimer l’importance du display URL puisqu’il a le potentiel d’avoir un réel impact sur les résultats de vos campagnes. En effet, celui-ci est le meilleur moyen d’indiquer aux usagers le contenu de la page sur laquelle ils seront redirigés. Avec les nouvelles annonces grands formats, vous avez droit à path fields de 15 caractères (voir l’image ci-dessous). Bien qu’optionnel, il est fortement recommandé d’utiliser cette option afin d’indiquer plus précisément à l’utilisateur l’endroit final où il sera redirigé. De plus, les caractères supplémentaires permettent d’intégrer plus de mots clés pertinents à vos annonces, ce qui améliorera la qualité et le retour sur investissement de celles-ci!

Exemple Paths Expanded Text Ads google adwords

Suivez les consommateurs dans un contexte multi-plateformes

D’après Google, 90% des consommateurs commencent une activité sur une plateforme, mais la terminent sur une autre. Vu l’espace de texte supplémentaire offert et la possibilité d’utiliser un niveau supplémentaire path field dans le display URL, il est désormais possible d’adapter le texte de vos annonces selon la plateforme où elles seront présentées.

Surveillez vos KPIs de près

Les Expanded Text Ads pouvant générer plus de clics, il est important de surveiller de près vos budgets pour voir s’ils atteignent leurs limites quotidiennes. Si votre search lost impression share est élevé et que votre ROAS est positif, peut-être faut-il ajuster votre budget à la hausse.  Vous pouvez aussi saisir cette occasion pour placer davantage de vos mots-clés les plus performants dans vos annonces et voir si cela a un impact positif sur votre quality score.

Révisez vos extensions d’annonces

Avec plus de textes dans vos annonces, vous risquez d’avoir des doublons avec vos extensions d’annonces déjà existantes. Refaites une mise à jour de celles-ci pour vous assurer de montrer du contenu différencié qui vous permettra de donner encore plus d’informations à vos consommateurs.

Les prochaines étapes

Le format des annonces textes qui était utilisé jusqu’à aujourd’hui ne sera plus accepté à partir du 26 octobre 2016. Les annonces actuelles pourront donc toujours rouler, mais ne pourront plus être éditées. Nous vous conseillons donc de saisir le plus rapidement possible cette belle opportunité de mettre à jour vos campagnes existantes et d’en améliorer leur performance.

pexels-photof.jpg

Recevez les dernières tendances en marketing numérique et les précieux conseils de nos experts directement dans votre boîte courriel.

Formations 50% remboursées pour un temps limité
EN SAVOIR PLUS