Desjardins renforce son offre média intégrée en octroyant à l’alliance Glassroom et Dialekta le mandat SEM

Communiqué de presse

Montréal, le 16 juin 2020. – Après un processus de sélection rigoureux, Desjardins a choisi Glassroom et Dialekta pour la gestion de ses investissements nationaux en marketing sur les moteurs de recherche (Search Engine Marketing (SEM)). Les deux agences indépendantes 100 % québécoises, qui gèrent déjà la stratégie et les achats média, collaboreront étroitement avec l’équipe média interne de Desjardins. Ils travailleront avec les spécialistes média de Desjardins selon un modèle hybride de gestion du média sur l’ensemble de ses canaux numériques (programmatique, publicité sur les réseaux sociaux et SEM).

Desjardins a trouvé en Glassroom et Dialekta la combinaison média idéale pour poursuivre sa transformation marketing et atteindre ses objectifs. Leur forte expertise stratégique et technique en marketing de mots-clés permettra à Desjardins de maximiser sa stratégie médias multicanal en intégrant le volet SEM dans une logique globale. L’objectif ? Créer davantage de synergies et de complémentarité, pour obtenir un impact concret et direct sur les résultats de campagnes.

«La profondeur de l’expertise de Glassroom et Dialekta vient compléter notre équipe de spécialistes média, de façon à maximiser notre capacité à rejoindre nos membres/clients avec le bon message au bon moment et ainsi que de rehausser la performance de nos initiatives. Associé à notre vision d’une collaboration, le #oneteam, cette synergie nous offre un partenariat marque/agence solide et riche en compétences. »

Sylvain Marcoux, Directeur principal, Mise en marché, Dons, Commandites et Marquechez Desjardins

Ce partenariat #oneteam est l’occasion pour Desjardins, Glassroom et Dialekta de capitaliser sur cette mécanique de collaboration qui a fait ses preuves au cours de la dernière année. Pour amener une cohérence et une cohésion maximale dans les opérations médias de Desjardins, le #oneteam s’est doté en équipe d’une méthode de travail commune, d’outils communs pour la gestion des campagnes, des processus solides, sans oublier la clé : une communication transparente et directe entre Desjardins et l’agence.

« Nous travaillons constamment de manière hybride avec les équipes des annonceurs, comme une seule équipe. Cette transparence absolue est mise en pratique dans un contexte où Desjardins et Glassroom ont une vision commune du chemin à parcourir, pour avoir le plein contrôle de son avenir média, tant pour la gestion des données que des audiences. »

Charles Beaulieu, Associé et directeur général chez Glassroom

« Le SEM joue un rôle névralgique au sein d’une stratégie marketing globale axée sur la performance. Nous sommes ravis que Desjardins a reconnu notre position de chef de file en matière de marketing de recherche pour les aider à atteindre leurs ambitieux objectifs. »

Cyril Chaib, Fondateur et président de Dialekta

Glassroom est membre du collectif Humanise, tout comme Bleublancrouge, l’agence principale en création et en médias de Desjardins depuis janvier 2019. Cette synergie entre les équipes en création, en médias et en achats de mots-clés facilite d’autant plus la force et la cohérence de la stratégie médias multicanale de Desjardins.

– 30 –

Sources :

Raphaël Metter-Rothan
Directeur Médias, Desjardins
c (+1) 438 346-7414
b (+1) 514 281-7000, poste 5554114 / 1 866 866-7000, poste 5554114
raphael.metter-rothan@desjardins.com
Montréal

Charles Beaulieu
Associé et directeur général, Glassroom
c (+1) 514-622-2684
cbeaulieu@glassroom.ca
Montréal | 780, Brewster, 4e étage
Toronto | 215, Spadina Avenue, bureau 150

À propos de Glassroom

Membre du collectif Humanise, Glassroom est une agence média indépendante offrant une expertise média 360o, en voie de devenir l’une des plus influentes en Amérique du Nord. À l’aide de nos outils uniques et de notre force en accompagnement dans le virage numérique, nous réinventons le lien client-agence. Nous sommes fiers d’accompagner plusieurs partenaires nationaux et internationaux dont Desjardins, Shaw Communications, Bio-K+ International, Bausch Health, eBay et Plan International Canada, et de contribuer quotidiennement à leur réussite. Visitez glassroom.ca pour en savoir plus.

À propos de Dialekta

Établie à Montréal et Paris, Dialekta est une agence indépendante spécialisée en marketing numérique. Elle a été reconnue par Google comme une des agences les plus innovante au monde pour son expertise en marketing sur moteur de recherche. L’approche de Dialekta axée sur la performance l’a propulsée parmi les compagnies avec la plus forte croissance au Canada (Reconnaissances: Deloitte Fast 50MC et Fast 500MC, Canadian Business Growth 500). L’agence est responsable de la performance numérique de plusieurs comptes à caractères nationaux et internationaux, tels que Desjardins, Bell Média, Biron et Epiderma. Visitez dialekta.com pour en savoir plus.

Nouvelle campagne pour Recyc-Québec – Tim-Mé Ex-Recyclosceptique

Nouvelle campagne signée avec nos partenaires Les Évadés. Nous vous invitons à consulter l’article d’Infopresse, décrivant la campagne.

https://www.youtube.com/watch?v=htsrfoLaCOw&feature=emb_title

Source: Infopresse.com

SÉLECTION MARS 2020 – Le choix de Recyc-Québec de faire du célèbre personnage de Ti-Mé, interprété par l’auteur Claude Meunier, l’ambassadeur de Recyc-Québec prend tout son sens dans la dernière campagne télé de la société d’État, conçue par Les Évadés.

Le mandat

La campagne vise à sensibiliser la population québécoise à la gestion de ses matières résiduelles (GMR), plus précisément à l’informer sur les 3R: Réduire, Réutiliser et Recycler pour un Québec sans gaspillage.

En plus de favoriser les changements de comportement en lien avec la GMR et augmenter la notoriété de Recyc-Québec, la campagne devait contrer le scepticisme des citoyens à l’égard du recyclage. 

L’insight

En 2018, la société d’État a choisi comme porte-parole le personnage de Ti-Mé, incarné sur scène et surtout dans l’émission de télévision La Petite Vie par l’auteur et comédien Claude Meunier. Si ce dernier est apparu auparavant dans des capsules web pour la marque, il s’agit de sa première campagne télé. Un choix judicieux quand on sait que le personnage s’était fait connaître pour son obssession à bien gérer ses déchets domestiques. 

Malgré cette bonne adéquation entre la marque et l’ambassadeur, la présence de ce dernier représentait un défi pour l’équipe créative.

«Certains peuvent penser que d’avoir un porte-parole simplifie la création, mais, au contraire, il faut carrément gérer deux marques en même temps», explique Charles Gagnon, coprésident et directeur de la création aux Évadés.

En effet, Ti-Mé est une marque en soit: il y a certaines choses qu’il ne peut pas dire ou faire sans quoi cela dénaturerait le personnage. De l’autre côté, Recyc-Québec doit également réussir à passer son important message d’intérêt public.

L’information à transmettre à la population est en effet très aride, d’autant plus que la récupération englobe bien plus que le simple bac à recyclage, comprenant aussi le compost, la réduction de nos emballages, la réutilisation de différents articles, etc. 

L’agence avait donc le défi de naviguer entre ces deux réalités et de vulgariser le tout de façon efficace et humoristique. Deux concepts télé ont ainsi été créés.

«Le premier permettait de présenter Ti-Mé, filmé dans l’ombre, faisant son mea culpa en tant que recyclosceptique converti, explique-t-il. Nous avons ensuite créé les messages pour la plateforme de Recyc-TV, où sont présentées des émissions de télé animées par Pôpa, que ce soit des conseils de cuisine ou de rénovation qui mettent en application de façon concrète le concept des 3R. » 

Comme Claude Meunier est lui-même rédacteur et que Ti-Mé est son personnage, le processus de création a un peu différé des campagnes faisant appel à d’autres porte-paroles. 

«Personne ne peut mieux écrire des répliques de Pôpa que Claude Meunier lui-même, alors c’est sûr qu’il devait travailler en constante collaboration avec notre équipe de création, ajoute-t-il. Il a été vraiment bon joueur et s’est investi avec nous à chaque étape.»

Il fallait aussi s’assurer de remettre Pôpa au goût du jour, de manière à ce que si un jeune ne connaît pas le personnage de Ti-Mé, il puisse rigoler tout de même en écoutant les vidéos. 

Tous les messages ont été produits en seulement quatre semaines. Le tournage s’est fait avec trois caméras comme à la télévision, un luxe dans l’industrie publicitaire où on en utilise généralement qu’une seule ou deux au plus. Cela a permis d’accélérer le tournage et le montage. 

«L’expérience de Claude Meunier, que je considère comme le Maurice Richard de l’improvisation et de l’interprétation, a aussi permis à ce que le tournage se fasse rapidement, mentionne le cofondateur des Évadéss.»

Le déploiement

La campagne se décline à la télévision, sur le web, en marketing de contenu et en affichage numérique. Une page web de campagne a été créée ainsi que la page Facebook Recyc-TV. Des défis mensuels seront lancés au grand public en lien avec la Réduction, la Réutilisation et le Recyclage au quotidien, et on y fournira des astuces pour les relever.

https://www.youtube.com/watch?v=U4Dhe_8VWQw

https://www.youtube.com/watch?v=VGKB-FmrsI4&feature=emb_title

https://www.youtube.com/watch?v=WvtvVCNYMNc&feature=emb_title

https://www.youtube.com/watch?v=nSkilcBqL04&feature=emb_title

Annonceur : Recyc-Québec
Agence : Les Évadés
Planification média : Média Point Com
Planification média numérique : Dialekta
Maison de production et photographie : Gorditos
Studio de son : Circonflexe

Nouvelle campagne: L’ITHQ dévoile une campagne de recrutement pour les jeunes

Nous vous partageons un article paru sur le Grenier aux nouvelles, concernant la nouvelle campagne conçue en collaboration avec notre client ITHQ.

L’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) a réalisé une campagne de recrutement s’adressant aux jeunes de 18 à 24 ans. 

Cette initiative de communication pousse le concept de la campagne précédente encore plus loin, en exploitant l’accroche « Choisis une carrière qui te ressemble ». Celle-ci parle directement aux jeunes, à l’affût de formations pouvant mener à une profession stimulante et à leur image. 

L’objectif de l’offensive est d’inciter les futurs étudiants à participer aux portes ouvertes de l’ITHQ, le 18 février prochain. La stratégie pour y parvenir vise à provoquer le déclic, notamment en misant sur la personnalité des candidats. 

« Le visuel de la campagne a été complètement revu et met en lumière quatre étudiants ou récents diplômés de l’ITHQ qui ont réellement trouvé chez nous une voie à leur image. En tournant les projecteurs vers Frédérique, Jonathan, Magalie et Xavier, on continue de dire aux futurs étudiants que leur personnalité distinctive constitue un véritable atout dans l’industrie de l’accueil et qu’ils ont leur place à l’ITHQ pour développer leurs passions. », explique Marie-Julie Théoret, chargée de projet marketing. 

Pour cette campagne de recrutement 2020, l’ITHQ a fait appel à la photographe Gabrielle Sykes qui a capté les personnalités uniques des étudiants s’étant prêtés à l’exercice. Léchées, les photos participent à créer des liens authentiques avec les candidats potentiels et à se différencier de la concurrence. 

L’offensive publicitaire se déploie en affichage et animation vidéo dans les réseaux de transport en commun, ainsi que dans les journaux et les magazines (La Presse, le Journal Métro et Urbania ). Elle se décline également en publicités radio, ainsi que sur le web auprès des jeunes et de leurs parents. De courtes vidéos produites par Obox, diffusées sur les médias sociaux et disponibles sur le microsite complètent la stratégie de diffusion. 

Crédits

Direction : Geneviève Roy | Marie-Julie Théorêt – ITHQ 
Création : Mélissa Jacques 
Photos : Gabrielle Sykes | Rodeo Prod inc. 
Animation : Rodeo Prod inc. 
Production vidéo : Obox 
Médias : Dialekta | Cossette 

Dialekta à nouveau lauréate aux prestigieux Fast 50 et Fast 500 de Deloitte

Reconnue comme l’une des agences de marketing numérique les plus innovantes au Canada, Dialekta est fière d’être à nouveau lauréate aux prestigieux Fast 50MC et Fast 500MC de Deloitte.

Cette année, l’agence s’est classée au 24e rang du palmarès canadien Technologie Fast 50MC et au 171e rang du palmarès nord-américain Fast 500MC de Deloitte. Les programmes Technologie Fast 50MC et Fast 500MC soulignent respectivement, au Canada et en Amérique du Nord, l’innovation, la croissance rapide des revenus, et l’esprit d’entrepreneuriat du secteur des technologies, médias et télécommunications. 

« C’est un plaisir d’être à nouveau lauréate de ce prestigieux palmarès. Ce succès, nous l’avons obtenu grâce à la confiance de nos clients qui nous font confiance depuis maintenant près de dix ans, et grâce à la passion et les efforts de tous nos employés, partenaires et proches collaborateurs. Le parcours d’entrepreneur à son lot de succès et définitivement son lot de défis. De recevoir ce prix, c’est comme de recevoir une belle tape dans le dos par l’industrie qui nous encourage à persévérer », mentionne Yannick Manuri, vice-président et associé de l’entreprise.

« À une époque où les changements sont rapides et continus, les lauréates du palmarès Fast 50 doivent être très fières de l’influence qu’elles exercent dans tous les secteurs, puisqu’elles favorisent la prospérité économique et la réussite de notre pays, a affirmé Erica Pretorius, associée et leader nationale du programme Technologie Fast 50MC chez Deloitte Canada. Leur vision audacieuse, leur croissance inégalée et leur véritable engagement envers l’innovation leur permettent non seulement d’améliorer le monde actuel, mais aussi de façonner celui de demain, et je suis impatiente de voir où elles nous mèneront. »

Pour se classer parmi les entreprises du palmarès Technologie Fast Fast 50MC de Deloitte, les entreprises doivent être en activité depuis au moins quatre ans, avoir des revenus d’au moins 5 M$, avoir leur siège social au Canada, détenir une technologie brevetée, exercer des activités de recherche et développement au Canada et investir au moins 5 % de leurs revenus bruts dans la recherche et le développement. 

À propos de Dialekta

Établie à Montréal, Dialekta a su trouver sa place parmi les agences de marketing numérique les plus importantes au Canada. Et aujourd’hui, au fil des prestigieux prix du milieu, elle mise sur l’innovation et la créativité média pour consolider sa position de chef de file marketing au pays. Parmi ses mandats, elle accompagne et conseille Vidéotron, Desjardins, Gsoft, Pratt & Whitney, Point S et Epiderma.

Faits marquants sur Dialekta :

  • Agence de marketing numérique indépendante
  • Fondé en 2010, comptant plus de 30 employés
  • Inauguré un bureau à Paris en 2018
  • Produit phare : Plateforme marketing pour franchise

À propos du palmarès Technologie Fast 50MC de Deloitte – le programme Technologie Fast 50 de Deloitte est le principal palmarès de sociétés technologiques au Canada. Soulignant la croissance des affaires, l’innovation et l’entrepreneuriat, il comprend les trois catégories suivantes : le classement Technologie Fast 50MC, la catégorie Entreprises Fast 15 (qui reconnaît les entreprises ayant connu la croissance la plus rapide de leurs revenus en pourcentage au cours des quatre dernières années de leur exploitation dans les secteurs des technologies, des médias et des télécommunications) et la catégorie Sociétés prometteuses (sociétés technologiques canadiennes en démarrage ayant le potentiel pour devenir de futures lauréates du palmarès Technologie Fast 50 de Deloitte). Les commanditaires du programme comprennent Deloitte, la Banque de Montréal, CBRE, First West Capital, Miller Thomson,

OMERS Ventures, 3C et Lafond. Pour en savoir plus, visitez www.fast50.ca.

Nouvelle campagne: Les Évadés et Dialekta dévoilent une campagne pour l’Ordre des psychologues du Québec

Source: Grenier aux nouvelles

Les Évadés et Dialekta ont été mandatés par l’Ordre des psychologues du Québec pour créer une campagne de communication visant à combattre la stigmatisation entourant la santé mentale auprès du grand public et plus spécialement auprès des jeunes. L’offensive fait également la promotion du service de référence de l’Ordre, un outil  qui permet aux personnes qui en éprouvent le besoin de trouver les ressources psychologiques pour les aider.

L’analyse des résultats des dernières campagnes a démontré que la cible 18-25 ans était moins réceptive aux messages, et c’est pourquoi l’Ordre a décidé d’en faire une priorité cette année. Pour ce nouveau message, l’organisme a privilégié une approche alliant marketing de contenu et marketing d’influence.

Ainsi, en collaboration avec Urbania, une série de contenus intitulée « Entre moi et moi » a été développée, mettant en vedette une personnalité connue livrant un message intime où elle raconte une difficulté importante vécue et surmontée notamment grâce à la psychothérapie. Les capsules sont présentées sur les plateformes d’Urbania, et l’offensive est appuyée par une stratégie de diffusion, entre autres via des bannières web.

« Des témoignages vécus exprimés par des personnalités connues qui ont la confiance et l’admiration du public font une réelle différence pour briser le silence et amener d’autres personnes à demander de l’aide », explique la Dre Christine Grou, psychologue et présidente de l’Ordre des psychologues du Québec.

De plus, une capsule « Vérités et conséquences » avec Louis T a été développée afin de démystifier certaines croyances populaires et d’expliquer le rôle des différents intervenants dans le domaine de la santé mentale.

https://www.youtube.com/watch?v=H4CHPDG-Plw&feature=emb_title

https://www.youtube.com/watch?v=OU7ob90LHJA&feature=emb_title

Crédits

Client : Ordre des psychologues du Québec
Agence : Les Évadés
Média : Dialekta
Production : Urbania

Nouvelle campagne de Naître et grandir pour les familles

Nouvelle campagne signée CARTIER et Dialekta, pour le compte de notre client Naître et grandir. Découvrez les détails de la campagne, via cet article d’Infopresse.

En collaboration avec CARTIERNaître et grandir met de l’avant une campagne pour promouvoir son infolettre personnalisée, un outil qui accompagne les familles chaque semaine. Contrairement aux infolettres habituelles, son contenu est adapté à l’âge de l’enfant. Des premiers sourires aux premiers mots, en passant par la motricité globale, la gestion des émotions et les défis à l’âge scolaire, plusieurs sujets y sont couverts. 

Déployée principalement en affichage et en vidéo, la campagne veut illustrer à quel point l’infolettre arrive toujours pile au bon moment dans la vie des parents.

« Nous voulions mettre de l’avant la synchronicité de l’infolettre et son sens du timingincroyable, explique Daniel Beaumont, codirecteur de création chez CARTIER. Démontrer que l’information dont tu as besoin en tant que parent est juste là, à portée de main. »

Crédits 

Annonceur : Naître et grandir
Agence : CARTIER
Maison de production : 4zero1
Photographie : Justine Latour
Réalisation : François Jaros
Post-production : Post 430
Média : Dialekta et CARTIER

Maîtriser les pages d’atterrissages : comment augmenter vos revenus

Il y a un buzz croissant autour de l’utilisation des pages d’atterrissage (landing pages) dans l’industrie du marketing numérique. Mais qu’est-ce que c’est exactement? Eh bien, il s’agit d’une page unique qui apparaît lorsqu’un utilisateur interagit avec un lien, un courriel, une publicité ou une page, et qui est destinée à recueillir des informations sur l’utilisateur.

Plus de 52% des entreprises déploient des stratégies de pages d’atterrissage pour stimuler les conversions et générer du trafic durable. Quels sont donc les avantages de cette tactique? Nous nous sommes entretenus avec Matthias Clairiot, l’un de nos experts en pages d’atterrissage de Dialekta, pour connaître tous les détails.

Pourquoi les marques utilisent-elles des pages d’atterrissages?

Il s’agit en fin de compte d’une stratégie visant à accroître les conversions en guidant l’utilisateur à prendre une action spécifique. Ces actions peuvent consister à demander plus d’informations, à s’inscrire à une infolettre, à entrer en contact avec le service à la clientèle, à générer une vente, etc.

Les pages d’atterrissage sont extrêmement axées sur les objectifs et diffèrent grandement d’une page d’accueil générique où il y a souvent beaucoup d’informations qui bombardent les utilisateurs. Selon Hubspot, près de 44 % des clics pour les organisations B2B sont dirigés vers la page d’accueil de l’entreprise au lieu d’une page d’atterrissage dédiée. Cela représente une énorme perte d’opportunités.

Avantages d’une stratégie de page atterrissage

La plupart des entreprises qui déploient une stratégie de page atterrissage bien réfléchie voient une augmentation des conversions, ce qui a un impact direct sur le nombre de prospects entrants qualifiés. Dans le cadre d’une campagne Google Adwords, une stratégie de page d’atterrissage devrait permettre d’atteindre les objectifs suivants :

  1. Obtenir un score de qualité AdWords plus élevé (ce qui permet d’améliorer votre classement publicitaire et votre part d’impression de recherche, ce qui signifie que vos annonces apparaissent plus souvent)

  2. Réduire votre coût par clic

  3. Augmenter votre taux de conversion

  4. Réduire votre coût par acquisition

  5. Augmenter vos revenus avec les mêmes dépenses publicitaires ou réduire les investissements publicitaires nécessaires pour atteindre le même nombre de conversions (leads, abonnements, ventes, etc.)

Le cas de Dialekta

Dialekta a récemment travaillé avec un client (qui restera anonyme) qui avait du mal à augmenter son taux de conversion, qui se situait initialement autour de 2,7 %. Dès que notre équipe d’experts a lancé sa stratégie de page d’atterrissage, le taux de conversion de l’entreprise a immédiatement augmenté à 4,70 %, en moins de 30 jours.

Si l’on regarde le tableau suivant, nous pouvons constater qu’une légère augmentation progressive du taux de conversion (de 0,5 %) peut avoir un impact profond tant sur le coût par transaction que sur les revenus.

Comme vous pouvez le constater dans notre exemple, notre stratégie de page d’atterrissage a permis de :

  • Réduire du coût par transaction de 37 $ à 21 $

  • Augmenter les revenus de 135 000 $ à 235 000 $

  • Augmenter de 230% du retour sur investissement 

  • Accroître le ROAS de 200 %.

Une autre façon de voir cette amélioration majeure est que Dialekta a permis au client d’économiser plus de 20 000 $, ce qui représente une fraction du prix d’une page d’atterrissage. 

Test A/B

Le terme de test A/B est souvent utilisé dans le monde du marketing numérique. Un test A/B fait référence à plusieurs versions d’une page d’atterrissage. Ainsi, si deux utilisateurs accèdent au même site en même temps, l’un peut voir une vidéo et l’autre une infographie. Ces tactiques aident les spécialistes du marketing à expérimenter et à maximiser l’efficacité d’une campagne donnée.

Souvent, les marques testent différentes versions sur une période de quelques mois pour découvrir quelle page d’atterrissage est la plus efficace et la mieux adaptée à leur public cible. Pour ceux qui débutent, il peut également être une bonne idée de simplement jouer avec les textes et les appels à l’action pour découvrir ce qui motive le plus de conversions.

En 2007, l’équipe de Barack Obama avait déjà utilisé le test A/B pour amasser des fonds pour la campagne présidentielle. En testant quatre boutons différents et six images différentes, l’équipe a finalement trouvé une combinaison réussie. Les résultats globaux ont été remarquables avec 2,8 millions d’inscriptions supplémentaires par courriel et un surplus de 60 millions de dollars en dons. L’image ci-dessous a fini par être la combinaison gagnante.

Collecte des données

Un autre avantage collatéral d’une stratégie de page d’atterrissage est l’aspect de la collecte de données. Vos utilisateurs fournissent volontiers des informations à votre entreprise chaque fois qu’ils remplissent un formulaire donné. En retour, vous pouvez utiliser ces données pour affiner vos stratégies de marketing afin de créer une approche plus ciblée pour augmenter vos conversions. Avec suffisamment de données sur votre audience, un stratège média peut commencer à construire des personas détaillés, qui peuvent soutenir vos efforts média.

Vous pouvez également utiliser une page d’atterrissage pour recueillir des commentaires et obtenir des informations précieuses sur un produit ou un service. Par exemple, si vous voyez un nombre de clients quitter votre site web avec des articles dans leur panier vous pouvez re-cibler ces derniers et les rediriger vers une page d’atterrissage dédiée pour vous renseigner davantage sur les raisons pour lesquelles ils n’ont pas complété la transaction. De nombreux sites de commerce électronique ont utilisé cette méthode pour découvrir qu’il y avait des problèmes avec le mode de paiement ou leurs frais d’expédition. 

Les pages d’atterrissage augmentent le nombre d’abonnements aux infolettres.

De nos jours, les marques doivent innover et trouver de nouveaux moyens pour rejoindre leur public. Un excellent moyen de fidéliser vos lecteurs et clients potentiels et de promouvoir le contenu de votre site est d’exploiter une  infolettre. Et l’outil par excellence pour augmenter votre liste de diffusion est d’utiliser une page d’atterrissage développée sur mesure! Vous serez en mesure d’atteindre vos clients potentiels plus efficacement et de promouvoir adéquatement le contenu de votre site.

Qu’est-ce que vous attendez?

En réalité, les pages d’atterrissage offrent aux spécialistes du marketing et aux entreprises un grand nombre d’opportunités  de recueillir des données, d’atteindre leur public cible et de créer des campagnes publicitaires efficaces. Si vous songez à mettre en œuvre une stratégie de page d’accueil et que vous voulez le faire par vous-même, il existe de nombreuses options à expérimenter.  

Si nous pouvions donner un conseil, nous vous conseillons fortement de prédéterminer votre plan d’action et de tester certaines variables sur une période donnée. Ce qui est le plus important, c’est d’avoir une stratégie claire et organisée et de consacrer suffisamment de temps à l’amélioration continue. Après tout, une stratégie de page d’atterrissage prend du temps mais peut vous apporter  d’énormes résultats.

Vous aimeriez lire également

 
Publicité sur Amazon : Le secret du succès en ligne
 
Dialekta lauréate aux prestigieux Fast 50™ et Fast 500™ de Deloitte
 
Dialekta honorée au prestigieux Google Premier Partner Awards
g1.jpg

Publicité sur Amazon : Le secret du succès en ligne

Saviez-vous que le duopole Google et Facebook détient près de 75 % des parts de marché de la publicité numérique au Canada (VS 60 % aux États-Unis)? Mais en 2019, Amazon défiera la concurrence, ce qui est une excellente nouvelle pour l’industrie et les annonceurs.

Pourquoi les marques affluent-elles sur la plateforme publicitaire d’Amazon? De nombreux détaillants ont découvert qu’Amazon surpasse la concurrence en ce qui concerne les points suivants :

  • Retour sur investissement publicitaire (ROAS)

  • Coût par impression (CPM)

  • Cadence des rapports 

  • Gestion des campagnes

  • Attribution

Amazon a également excellé dans la compréhension des pratiques des acheteurs et a créé de nouveaux moyens par lesquels les spécialistes du marketing numérique peuvent rejoindre leur public cible. Aujourd’hui, nous élaborerons sur comment accélérer le succès de vos publicités en ligne avec Amazon.

Amazon défie la popularité des moteurs de recherche

Oui, vous avez bien lu, Amazon défie directement Google, Bing et Yahoo. Les consommateurs préfèrent de plus en plus effectuer leurs recherches directement sur Amazon parce qu’il s’agit d’un site transactionnel et qu’il fournit des commentaires d’acheteurs sur les produits. Fait intéressant, selon le Wall Street Journal, « environ 54% des personnes à la recherche d’un produit débutent maintenant leur recherche directement sur Amazon », ce qui démontre sa popularité croissante.

Devriez-vous faire de la publicité sur Amazon?

Nos clients nous demandent souvent si cela vaut la peine d’avoir une présence publicitaire sur Amazon. Si vous vendez un produit tangible qui attire un public spécifique ou si votre marque gagnerait à cibler les gens qui achètent un produit spécifique vendu sur Amazon, la réponse est (presque) un oui automatique ! Après tout, il n’y a pas de mal à essayer la plateforme pendant une courte période.

Démystifier les services publicitaires d’Amazon

Vous désirez commencer à diffuser de la publicité sur Amazon? Commençons par démystifier les différents services publicitaires. Souvent, les annonceurs  confondent les services publicitaires d’Amazon. Au niveau global, Amazon offre à la fois des publicités sponsorisées et des solutions d’affichage (bannières). La première  vise à augmenter le nombre de conversions (ventes), tandis que la seconde  est plus coûteuse et vise principalement à accroître la notoriété et la considération de la marque.

Cela semble simple, n’est-ce pas? Eh bien, c’est un peu plus complexe, mais nous allons tout vous expliquer en détail pour que vous puissiez apprendre à diffuser efficacement vos publicités sur Amazon. Nous allons également vous partager quelques conseils que nos stratèges média ont appris lors de leur récente visite au siège social canadien d’Amazon à Toronto.

L’écosystème massif d’Amazon

Lors d’une visite au bureau d’Amazon à Toronto, notre équipe a été surprise de découvrir la force et la taille de l’écosystème d’Amazon. Au cours de la dernière décennie, Amazon a eu un véritable élan d’innovation, en pénétrant de nouveaux marchés et en lançant de nouveaux services. Jetez un coup d’œil au graphique ci-dessous pour comprendre comment Amazon s’est différencié à la fois en termes de services commerciaux que consommateurs.

ecosystème amazone

Comprendre les différents types d’annonces

Lors de notre processus de recherche pour rédiger cet article, nous avons remarqué qu’il y avait beaucoup de confusion concernant les différents types d’annonces offertes par Amazon. Nous avons donc créé un tableau pour vous illustrer les choses clairement. 

À noter que vous devez avoir un compte fournisseur ou vendeur pour créer tout type de publicité sponsorisée. C’est-à-dire que vous devez vendre des produits sur la plateforme d’Amazon, afin de pouvoir exploiter les publicités sponsorisées. C’est l’inverse qui se produit avec la plateforme DSP (Demand-side Platform) d’Amazon, dont nous parlerons plus loin.

Produits sponsorisés (Sponsored Products)

Ces annonces apparaissent en haut, en bas ou en marge d’une page donnée, sur le site web d’Amazon. Elles visent principalement à augmenter le nombre de conversions (ventes) en utilisant une stratégie de « pay per-click ». Amazon utilise aussi un ciblage par mots-clés sur lesquels les annonceurs peuvent enchérir.

Marques sponsorisées (Sponsored Brands)

Formellement connues sous le nom de « Headline Search Ads », ces annonces sont destinées à promouvoir une marque ou un portefeuille de produits. Elles apparaissent sous la forme d’une bannière au-dessus d’un résultat de recherche et fonctionnent selon le principe du « pay-per-click ».

Page magasin (Stores)

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une forme de publicité payante, cette option est une page dédiée qui fait la promotion de vos produits et de votre marque. Ce service est offert gratuitement pour tous les vendeurs de la plateforme et Amazon offre plusieurs modèles pour le personnaliser.

Amazon DSP (demand-side platform)

Le DSP est un outil programmatique puissant complètement différent des autres offres publicitaires d’Amazon, et n’importe qui peut l’utiliser – même si vous n’êtes pas un vendeur d’Amazon.

Le DSP permet aux annonceurs diffuser des bannières et vidéos publicitaires, en plus de donner accès aux données concernant les utilisateurs d’Amazon. Les annonceurs avertis peuvent même créer des persona à l’aide de ces données sectorielles pour comprendre les besoins d’un public cible, et ainsi les cibler. Les publicités sont visibles sur Amazon, ses propriétés et sur son vaste réseau de sites partenaires.

Le DSP fournit une solution publicitaire 360° unique qui exploite les données d’Amazon pour que vos publicités bénéficient d’une visibilité maximale auprès d’acheteurs actifs, selon des critères de ciblage avancés. Pour commencer à utiliser le DSP, vous devrez contacter un consultant en publicité Amazon ou travailler avec une agence de marketing numérique expérimentée.

Les possibilités de ciblage d’Amazon avec les annonces sponsorisées

L’un des principaux avantages de la plateforme de publicité sponsorisée d’Amazon est les nombreuses possibilités de ciblage. Par exemple, il est possible de créer une campagne publicitaire pour cibler directement les utilisateurs qui ont interagi avec un produit spécifique. Vous serez en mesure de le faire parce que chaque produit Amazon a un numéro d’identification spécifique appelé ASIN, ce qui offre aux annonceurs un ciblage unique qui peut donner des résultats exponentiels.

Les mots-clés sont importants pour les annonces sponsorisées

La majorité des services publicitaires d’Amazon reposent sur le ciblage par mots-clés et la majorité des personnes sont confuses à ce sujet. À titre d’inspiration, un stratège média expérimenté utilise plusieurs outils pour recueillir des mots-clés pertinents qui ont un volume de recherche élevé et une faible concurrence. Le stratège crée alors une campagne et monte les annonces pour qu’elles apparaissent à chaque fois qu’un utilisateur recherche un terme connexe. Certains outils gratuits peuvent vous aider à sélectionner et à développer votre liste de mots-clés : Sonar, Keyword Tool Dominator ou SellerApp.

Toutes les entreprises devraient-elles utiliser le DSP?

Non. En règle générale, les entreprises ne devraient utiliser le DSP que si leur produit ou service influence les acheteurs d’Amazon. Gardez à l’esprit que vous utilisez essentiellement cet outil programmatique pour accéder aux informations de segment sur les consommateurs Amazon. Mais il y a toujours des exceptions. Par exemple, si vous opérez un site Web dont la ligne éditoriale s’adresse aux nouveaux parents, il serait logique de cibler les consommateurs d’Amazon qui ont récemment acheté des couches au cours du dernier mois.

Toutefois, si vous dirigez une entreprise de finances personnelles, le lien entre vos services proposés et Amazon n’est pas immédiatement clair. Par conséquent, il n’est peut-être pas recommandé d’utiliser le DSP dans cette situation.

Dernières réflexions

Selon diverses études, 30 % des spécialistes du marketing transfèrent présentement leurs investissements publicitaires des géants des médias numériques comme Facebook et Google vers Amazon. Cela représente clairement un tendance lourde qui mérite réflexion. 

Pour ceux qui s’intéressent à la publicité sur Amazon, il y a clairement beaucoup d’opportunités à portée de main. Compte tenu de la complexité de la plateforme publicitaire d’Amazon, nous vous suggérons fortement de travailler avec un stratège ou une agence média numérique pour maximiser vos chances de succès. Avec ou sans cet accompagnement, il est surtout crucial de toujours élaborer une stratégie à l’avance et de s’orienter vers des objectifs quantifiables et réalistes.

Vous aimeriez lire également

Maîtriser les pages d’atterrissages : comment augmenter vos revenus
Dialekta lauréate aux prestigieux Fast 50™ et Fast 500™ de Deloitte
Dialekta honorée au prestigieux Google Premier Partner Awards
amazon-article-1.jpg

Dialekta : sortir des nouveaux sentiers battus

Notre vice-président et associé Yannick Manuri a été interviewé par le chroniqueur Normand Miron de Grenier aux Nouvelles, au sujet du rôle de l’agence de marketing d’aujourd’hui. Voici les détails de cette entrevue.

Dialekta : sortir des nouveaux sentiers battus
par Grenier aux nouvelles, Normand Miron, le 1 août 2019

Si tel est le cas, il n’avait probablement pas encore rencontré Dialekta.

Le monde numérique est par sa nature un monde intangible et évanescent. L’ensemble de l’industrie se construit, se défait puis se reconstruit à coup de 1 et de 0 savamment redisposés.

Adieu ouèbe original, vive le ouèbe 2.0 ! Bye bye flash, allô html5 ! Dehors l’agence média numérique traditionnelle, introducing l’agence numérique techno. Quoi ? Oups, c’est vrai. Cette dernière n’est pas encore arrivée. Mais certains précurseurs, comme Dialekta, composent déjà avec cette nouvelle façon d’entrevoir le média numérique.

Agence média numérique 3.0 ?

Au début, le média numérique calquait littéralement ses activités sur le média traditionnel : on achetait des sites comme on achetait des stations radio. Puis, avec l’avènement de la programmatique, tout devint automatisé. Au point où le planificateur média devint de plus en plus un simple exécutant. 

Mais qui dit exécution, dit routine. Et qui dit routine, dit automatisation. Et donc internalisation, comme ce fut le cas pour la production vidéo et la production musicale avec la démocratisation des outils. Et comme ça se passe maintenant de plus en plus du côté des annonceurs avec la gestion des campagnes numériques.

Mais si tout émigre chez le client, que restera-t-il d’une boite média numérique ? Yannick Manuri, v.-p. et associé chez Dialekta, répond : « Lorsque les annonceurs auront internalisé ces fonctions média, il restera le recul stratégique », la raison première d’une agence.

« Qu’est-ce qui différencie une agence média numérique d’une autre ? Rien. Toutes achètent du Google, du Facebook, de la programmatique. Toutes se vantent d’avoir les meilleurs outils, le meilleur talent. Notre positionnement, basé sur l’innovation technologique, nous permet de ressortir du lot. »

En délaissant « la simple exécution » et en épousant plutôt « un rôle stratégique, nous sommes à même de résoudre des problèmes opérationnels reliés au média numérique », parfois en amont.

« Prends le cas Téo Taxi. Au tout début, ils avaient engagé l’agence pour augmenter le nombre de téléchargements de l’application. Les résultats furent bons, mais Cyril (Chaib, le président de l’agence) leur fit comprendre que leur problème n’était pas autant le nombre d’utilisateurs de l’application que l’application elle-même. Elle plantait continuellement. Et surtout sa minuscule flotte de véhicules. »

Dialekta développa donc un tableau de bord qui permettait d’agréger et de visualiser géographiquement une multitude de données disparates (localisation des voitures, utilisation de l’application, météo, etc.) puis à l’aide du machine learning, de prévoir la demande dans les 36 prochaines heures.

Éventuellement, à coup de renfort de l’IA, ce tableau leur aurait même permis de savoir à quel endroit et à quelle heure positionner leurs taxis. Et du coup — Plateau, sors de ce corps ! —, de peaufiner la stratégie média.

En aidant le client, Dialekta s’aidait elle-même!

Penser et agir hors de la boite, afin d’en supporter la croissance 

Un autre exemple de la propension de Dialekta à utiliser la technologie à des fins de marketing numérique : leur Franchise Marketing Platform — Westmount, sors de ce corps !

Développée au bénéfice de son client Multi-Prêts Hypothèques, cette plateforme vise à simplifier la gestion et l’exécution média numérique dans un contexte de franchisés (courtiers, garagistes, restaurants, etc.).

À même un tableau de bord, le franchisé peut facilement personnaliser sa propre campagne de mots-clés ou de bannière tout en spécifiant son budget et son marché. Une fois le tout réglé, il lance sa campagne et suit en temps réel les principales métriques.

«Du côté client, non seulement ça permet d’encadrer le message, même si personnalisé, mais il s’agit d’un excellent outil pour recruter de nouveaux franchisés. Et comme c’est le franchisé qui paie pour une pub qui lui rapporte directement, c’est un win-win. Lorsque chacun des 6 000 franchisés Multi-Prêts investit 100 $ par mois — et ils investissent plus que cela —, tu imagines le poids média additionnel à la fin de l’année !», fait miroiter Manuri.

Attendez un moment… Alors que les agences média s’inquiètent de l’internalisation du média chez les clients, vous développez un outil qui va les rendre encore plus autonome ? Ça va pas la tête, Yannick ?

D’un strict point de vue local, il me donnerait probablement raison. Mais «notre croissance passe par l’international. Des prix tels que le Fast 50 Canada, le Fast 500 North America et notre position de finaliste au Google Premiere Awards nous permettent de rayonner hors frontière, au point où des gens de l’international nous approchent maintenant.»

Et un produit comme le Franchise Marketing Platform est probablement un excellent sujet de conversation pour briser la glace, les façons de faire  et même la façon de gagner sa vie 😉

Réagissez à nos pointes de conversation sur Twitter via le # GrenierMag et @normandmiron.

Recevez les dernières tendances en marketing numérique et les précieux conseils de nos experts directement dans votre boîte courriel.

Formations 50% remboursées pour un temps limité
EN SAVOIR PLUS