11 Nov 2014
Partager:
Catégories
Non classifié(e)
Pensons Québec 2014

Pensons Québec 2014

Pensons Québec 2014 - Ce qui s'y est dit

C’est au Centre Phi, dont la mission est de “Faire, de l’art, un lieu de rencontre” que Google nous avait donné rendez-vous pour cette vitrine des meilleures pratiques dans la publicité numérique.

Marshall McLuhan aurait trouvé ce lieu à propos, lui qui affirmait que “La publicité est la plus grande forme d’art du XXe siècle1.


L'événement Pensons Québec 2014 allait aborder trois grands thèmes: L’image de marque, le contenu et la programmatique. Voici donc un aperçu de ce qui s'est passé à Pensons Québec 2014.

 


 

J'ai écouté attentivement Adrian Belina de Jam3 qui nous a présenté les choses qu’il faut absolument arrêter de faire en 2014. J’en retiens deux en particulier:

Arrêter de se baser sur le fait qu’une campagne deviendra “ virale”. La viralité est plutôt le résultat d’un contenu inédit valant la peine d’être partagé.
Arrêter d’utiliser Facebook comme seule plateforme numérique. Judicieux conseil dans le contexte d’une baisse marqué de la portée organique sur Facebook.

 


 

Christian Ayotte directeur créatif de Bleublancrouge, nous a rappelé que le consommateur devait revenir au cœur du brief et de la stratégie.

Il nous a présenté quelques exemples qui avaient judicieusement suivi ce commandement.


 

Coup de coeur à Thibaut Duverneix à qui on demanda combien de temps il avait besoin pour pondre un concept créatif et qui répondit, que c'est de la liberté dont il avait besoin !

 


 

Quelques bribes de ce qui s’est dit lors des présentations sur la (ou est-ce qu'on dit le ?) programmatique:

“Programmatic is about unifying marketing and advertising” (lien). "C’est aux plateformes d’assumer leur responsabilité dans les inventaires mis à disposition" (lien). La prédiction économique de la journée : La demande sur la programmatique va augmenter donc le CPM aussi.

Aussi, j'ai bien aimé la présentation L'homme contre la Machine dans la programmatique livrée par James Prudhomme de Datacratic. Ce que j'aime encore plus, c'est de pouvoir la retrouver sur SlideShare!

Finalement, l’étude “Adding Data, Boosting Impact” commandée par Google au Boston Consulting Group fut mentionnée en après-midi. Cette étude explique comment les publicitaire dans le numérique peuvent atteindre de bien meilleures performances, et livrer du contenu plus pertinent, par l’adoption des plus récentes techniques supportées par les données.

 


 

Ma déception: Personne n’a abordé le phénomène Taco Bell et de son blackout des réseaux sociaux avec son #OnlyIntTheApp !

Mon souhait pour l’année prochaine: Peut-être plus qu’une femme parmi la douzaine de conférenciers invités?

 

Félicitation à toute l'équipe de Google pour l'organisation de cette journée enrichissante. À L'année prochaine!

 

 

 

 

C'est aussi lui qui encapsula la formule : Le message c’est le médium.