31 Oct 2014
Partager:
Catégories
Facebook
La fraude publicitaire Internet - Le côté sombre de la force

La fraude publicitaire Internet - Le côté sombre de la force

Dans le cadre de l’Halloween, nous avons décidé d’aborder une des plus grandes peurs dans notre industrie... La fraude publicitaire internet !

Si la publicité digitale est la plus puissante aujourd'hui, de nombreuses personnes et compagnies choisissent de cultiver le côté sombre de sa force.

Vous avez peut-être pris connaissance de cette célèbre vidéo exposant les élevages de clics (ou click-farms) sur Facebook. On y explique comment les publicités qui visent à gagner des fans sur Facebook peuvent s’avérer être une énorme perte d’argent et même réduire la portée de nos messages pour chaque faux fans que l'on recueille.

Adwords, et tous les achats programmatiques n’échappent bien évidemment pas à ces “faux clics”.

Le problème est qu'il est trop facile de rouler des campagnes qui sont victimes de fraudes et de ne pas s'en rendre contre. Pire encore, votre agence ou spécialiste média pourraient vous convaincre que vous avez eu d'excellents résultats.

Pour le prouver, nous avons mené une petite expérience pour un produit 100% bidon.

Notre campagne, digne d’une histoire d’horreur pour les intéressés au média numérique, était volontairement dénudée de sens!

---------DAS EXPERIMENT---------

Les créatifs ressemblaient à ceci :

Sample Big-Box for Bogus campaign

Cible: On se doute (par l'expérience et à la lecture de nombreux article sur le sujet) qu'un grand nombre de fraudes provient de pays "Éloignés", c'est pourquoi nous avons mené notre expérience sur 3 régions séparément

  • Le Québec
  • L’Amérique du Nord
  • Le monde (sans ciblage géographique particulier)

Intérêt: Nous avons ciblé des gens intéressés par le Divertissement ou les Nouvelles, ce qui n’a carrément aucun lien avec nos créatifs. En gros, nous avons créé une campagne vraiment mauvaise (ce qui ne nous ressemble pas, je vous assure).

Budget: Notre budget était modeste, soit presque 200$. Nous n'avions pas besoin d'investir 200 000$ pour être plus convaincants.

Bien que nous nous attendions à avoir des clics, nous étions convaincus que les taux de clics eux seraient horribles. Vous seriez surpris en regardant nos résultats présentés ci-bas.

Campagne Super Bidon

Monde

153152 Impressions

CTR de 0.32%

CPC de 0.25$

CPM 0.78$

Amérique du nord

43066 Impressions

CTR de 0.39%

CPC de 0.29$

CPM 1.12$

Québec

17888 Impressions

CTR de 0.35%

CPC de 0.32$

CPM 1.12$

Une agence peu vigilante pourrait sauter aux conclusions et dire:

  • Le CTR est excellent. Comme vous pouvez le constater, le taux de clics est trois fois supérieur à la norme de l’industrie selon Google.
  • Le CPM est exceptionnellement bas à 0.78$. Nous avons ainsi pu faire afficher votre annonce à une plus grande quantité d’internautes.

Qu'en est-il de la qualité de ces clics ? Du taux de conversion ou de rebond ?

Est-ce que ces clics sont de la fraude ou simplement ils apparaissent sur des sites et applications mobiles qui redoublent d'ingéniosité pour maximiser les clics accidentels ?

Surtout, quoi faire pour y remédier ?

1. Méfiez-vous des beaux parleurs.

Il est vrai que ce n'est pas agréable de recevoir de mauvaises nouvelles. Si toutefois la personne qui s'occupe de vos campagnes digitales semble vous dire que tout va toujours très très bien et que les résultats sont stables, peut-être que vos dollars média sont sur pilote automatique et que les nouvelles qu'on vous partage sont aussi bonnes que celles de notre expérience ci-haut.

2. La qualité avant la quantité.

Vous voulez 100 000 clics vers votre site ou fans sur Facebook pour un budget de 100 000$? Est-ce vraiment là un objectif d'affaires ? Souvent les problèmes commencent quand on fixe des objectifs qui mettent l'emphase sur la quantité plutôt que la qualité.

3. Optimisez, Optimisez, Optimisez !

Une campagne digitale programmatique, que ce soit sur Google Display, Facebook ou votre plateforme RTB préférée, se doit d'être surveillée et optimisée sur une base continue pour ne pas dire obsessive. Si la personne qui s'occupe de la campagne digitale ne passe pas 80% de son temps en train d'optimiser, il y a un problème.


Rassurez-vous, nous sommes convaincus que le média digital est le plus puissant et mérite bien sa place en tête de peloton des investissements publicitaires. Nous croyons aussi au potentiel inouï de Google Adwords et Facebook. Ceci étant dit, il est important de s'attaquer à la question de la fraude et des clics accidentels franchement.

Si vous voulez en apprendre plus sur ce sujet, n'hésitez pas à lire les excellents articles de Samuel Parent: http://fr.titaninteractif.com/index.php/series/fraude-publicitaire/

En s'éduquant sur le sujet, il devient plus facile de choisir le bon côté de la force.